" La famille est un archipel "

Maurice Chapelan

Traverser des problématiques de souffrance familiale

Clarifier une situation, faire face au changement, retrouver un apaisement dans le lien...

Lorsque différents membres de la famille sont en souffrance, le travail sous la forme d’une thérapie familiale est ajusté afin de protéger la qualité des liens.

La thérapie familiale est utile dans les moments de crise mais également pour les problèmes latents récurrents.

La thérapie s’effectue généralement en famille. Toutefois des séances individuelles sont également proposées si cela se révèle nécessaire.

La thérapie familiale invite, à se regarder différemment. A s’entendre dire les mots que l’on avait du mal à formuler, à comprendre les attentes intimes, à exprimer des désirs enfouis, et redonner sa juste place à chacun. On y réapprend à se parler et à s’écouter.

Le thérapeute va pouvoir faire miroir, mettre en exergue ce qui se joue, et devenir le tiers auquel chacun pourra s’adresser, pour pouvoir se dire et être entendu par l’autre. il va déceler et être à l’écoute des non – dits, explorer les mythes familiaux…

Le but est de permettre l’émergence d’un nouvel équilibre apaisé , dans un système où chacun pourra redevenir Sujet de sa parole tout en respectant le lien.

  • Problème de communication
  • Problème de couple, divorce et séparation
  • Problèmes dans le cycle familial et dans les étapes de transition
  • Réhabilitation des compétences parentales et du fonctionnement familial
  • Problèmes scolaires
  • Problèmes de santé, particulièrement les maladies physiques chroniques
  • Pathologie de l’enfant, de l’adolescent, ou de l’adulte
  • Alcool et autre addiction
  • Famille d’accueil, adoption
  • Problèmes relatifs à la sphère professionnelle
  • Expériences traumatiques, perte et deuil
  • Perturbations dues à de conflits sociaux, politiques ou religieux

La famille est un groupe réunissant plusieurs individualités, il fonctionne comme un système, c’est pour cela que l’on parle de thérapie systémique.

Nous allons tenter de mettre en lumière les processus inconscients qui se sont mis en place, observer leur articulation dans les relations elles-même, ainsi que dans la dimension intergénérationnelle.

Un travail de clarification ou de réconciliation peut s’effectuer en présence des différentes générations lorsque des conflits douloureux persistent et empêchent  l’épanouissement de chacun des membres.

Il est rare que tous les membres d’une même famille ressentent et expriment le besoin d’être aidés. Par exemple l’un des membres de la famille a un symptôme, un autre en souffre, un troisième allègue ce symptôme pour demander de l’aide.

Lorsqu’ils se réunissent dans le cabinet du thérapeute familial, c’est en général parce que l’un d’eux – un enfant, adolescent ou jeune adulte – a été perçu comme « celui qui a des problèmes », il devient alors porte-parole de la souffrance du groupe.

Cette dispersion des éléments de la demande, plus que le symptôme lui-même, conduit à une prise en charge collective.

Le fonctionnement d’une famille en crise est celui d’une boucle qui se referme sur elle-même. La famille produit alors « toujours plus de la même chose » et sa souffrance s’accroît.

Exemples d’objectifs thérapeutiques : permettre l’émergence de la parole de chaque Sujet de ce groupe, tout en prenant en compte le sens du commun; l’amélioration du fonctionnement familial à différents niveaux; la revalorisation de la compréhension mutuelle et du soutien émotionnel entre les membres de la famille; le développement des compétences et la créativité de chacun afin de résoudre les problèmes auxquels la famille est confrontée.